3, rue Jean Monnet
41200 Romorantin-Lanthenay
Tél. 02 54 88 84 50
E-mail : contact@groupegir.fr

CENTRAIR a accueilli le GIR.

Sollicités par le GIR, une trentaine d’industriels et de partenaires de la Région Centre-Val de Loire ont pu visiter l’un des deux sites de CENTRAIR. Cette dernière est spécialisée dans la fabrication de pièces et sous-ensembles en matériaux composites pour la filière aéronautique.

Dans L’atelier de drapage, habillés d’une blouse bleue et coiffés d’une charlotte, les visiteurs contemplent les gestes précis des opératrices sur des éléments de structures. À l’invitation du GIR et du Président-Directeur de CENTRAIR, Didier BENINCA, ils sont une trentaine ce jeudi 22 février à être venus découvrir le site de Saint-Julien-de-Chédon. Pour l’occasion, les industriels de la région Centre, BeLC, l’agence d’attractivité de Loir-et-Cher, ou encore DEV’UP, ont fait le déplacement près de Montrichard.

CENTRAIR a développé ses activités de sous-traitance globale de production d’ensembles en matériaux composites pour les grands donneurs d’ordre de l’aéronautique. L’équipementier et ses 200 collaborateurs se répartissent entre le site du Blanc, dans l’Indre, et  celui de Saint-Julien, auparavant occupé par DAHER jusqu’en décembre 2021. Il faut dire que Didier BENINCA, lui-même pilote, connait bien les lieux, pour y avoir été salarié durant 22 ans. D’abord responsable du bureau d’études pendant 12 ans chez LHOTELLIER, il est ensuite passé directeur général de la partie industrielle pour DAHER, avant de rejoindre le groupe ZODIAC. Puis de diriger CENTRAIR depuis 2016, entreprise créée en 1970 et historiquement concepteur et fabricant de planeurs.

groupement industriel GIR

Une partie des participants à cette visite organisée par le groupement industriel GIR.

Miser sur le Made in France et développer le Chiffre d’affaires.

Aujourd’hui, CENTRAIR œuvre pour l’aéronautique civil et militaire. De grands noms comme AIRBUS ou DASSAULT figurent sur le carnet de commandes. Les équipes produisent notamment les bords d’attaque de voilure de l’ATR 42/72, ou les panneaux de fuselage des hélicoptères Écureuils et des Falcon 8X. Les ateliers abritent les activités de drapage, de pliage, de cuisson, de détourage, de peinture et d’équipement. Les turbulences de la pandémie de la Covid ont été surmontées et l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2023. Et se montre ambitieuse, espérant décoller vers les 30 millions d’euros de CA en 2024. Pour piloter cette croissance, CENTRAIR compte embaucher cette année 30 nouveaux collaborateurs.

équipementier aéro

Didier BENINCA, entouré de Loïc BALLEREAU (Ets LESAFFRE, à gauche) et Dominique GUICHET (G2 MECA CONCEPT, à droite).

centrair à st julien de chédon

Une collaboratrice réalise une opération de drapage.

entrair naval et aéronautique

23A Rte de Tours, 41400 Saint-Julien-de-Chédon

02 19 24 03 99

Rencontres entre industriels, visites d’entreprises innovantes, attractivité des métiers.

Linkedin
Facebook
YouTube
YouTube